Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Ils ont beaucoup de nom suivant la situation géographique, dans une plaine, ils forment des couloirs, entonnoir resserré par des montagnes, au large, c’est le noroît, le suroît, et toujours ils flattent nos ego. Le vent, danse, brise, enlève les fils électriques, fait tomber les arbres, et fait avancer les bateaux. Sous le soleil ou sous la pluie, le vent dérive, chronomètre en sursis, il est le syndrome de nos soucis, mais je l’aime. Je me souviens jouer contre lui, il est toujours plus fort, un jour de tempête, mon matériel volais tel un plumeau jeté au hasard de son gré. Sa puissance lance des larmes, et l’alarme sonne parfois lorsque le cyclone devient alouette, chouette, un mur du son, il chante ! Je sais que nous sommes petits, et étranges, car sous le sceau de ses assauts, il livre des tourbillons de question et délivre nos peaux du fruit des caresses du phaéton. Le goéland cri, ses oisillons se cachent, et suivant l’humeur de ce seigneur des airs, nous somme fier ou penaud. Vent massage du visage, vent sage, vent qui soulève des montagnes, et détruit des champs de blé, couche des platanes, vide des ordures, tu es le roi du silence quand ton souffle s’éteint, tu es une chanson, une invitation au voyage, quand tu es modéré, tu es fureur et destruction quand ta colère s’exporte…

 

Vent des îles, ventriloque, vendange, vidange, ange de la nuit, et danger des journées, ton son est un chrysanthème, tu annonce la mort de l’anticyclone, petit clown de la nature, tu dessines la vie selon le guide de tes envies. Caresse de l’esprit, tornade, tu es double, triple, et tu crève le ciel de tes lourds nuages, j’aime te voir noir !

 

Tempête sur une île, c’est un moment où l’on se perd car tu bloque les accès au port, calme, vent de nord, de l’est, du sud, ou de l’ouest, tu alimente le cœur des hommes et fais jouer les oiseaux. Cri, courbe, tourbillon, la mouette plane, et tu la projette sur tes courants d’air…

 

Partager cette page
Repost0